L’arroseur arrosé ! Ce serait le résumé de ce Clash en Conseil municipal.

A l’issue de l’ordre du jour le maire souhaite justifier son vote et celui de son groupe sur le budget 2018 de la Métropole. Ses propos, son comportement sont empreints de colère et certainement plus, surtout à l’égard du Président de la Métropole Philippe Saurel…

Il développe ses arguments  mais n’en restera pas là lorsqu’il fustige avec beaucoup de véhémence les votes « pour » de Jean Noël Fourcade et Rosy Buono. Il leur reproche (rien que ça!) leur positionnement qui va à l’encontre des intérêts de la commune de Lattes !!!

Jean Noël Foucade réagit vivement à ces attaques et propos outranciers : Il dit d’abord faire fi des querelles de personnes et de celles de pouvoir entre le Maire et le Président Saurel. Ce qui le motive, dit il, c’est le seul devenir de Lattes et des Lattois !

Il va balayer les arguments du maire de Lattes : « Six mois auparavant tout était parfait et aujourd’hui plus rien ne va ! »

– La GEMAPI : taxe déjà existante gérant de manière exclusive les milieux aquatiques et surtout la prévention des inondations (Lattes est bien sûr concernée en premier). Celle ci devient au 1er Janvier 2018 une compétence OBLIGATOIRE de la Métropole. Maintenant le maire la rejette, pourtant en Conseil Municipal il considérait qu’elle était fondée, tout au plus prématurée… On jette ce jour aux orties ce qui était bon hier !

– Les Attributions Compensatoires : Celles ci permettent à une commune de financer elles même des investissements qui seront doublés par une attribution équivalente en somme de la Métropole. Ce mécanisme convenait parfaitement au maire et il en vantait même les retombées positives pour Lattes. Mais  ça, c’était AVANT !!!

– Le pont Du Lez (son Arlésienne) et La station de Tram de Boirargues (sa promesse de campagne…) : Le maire regrette que cela n’apparaisse pas sur ce Budget 2018. Jean Noël Fourcade regrette aussi cette absence mais rétorque que ces éléments n’apparaissaient pas plus aux budgets précédents alors que le maire, depuis 15 ans, y prenait part en temps que Vice Président de l’Aglo puis de la Métropole. Cherchez l’erreur !

– Le pont pour désengorger Lattes … ! Jean Noël Fourcade lui rappelle que si le trafic est dense (c’est un euphémisme place de l’Europe et le Carrefour St Pierre entre autres) pourquoi l’aggrave t’il en créant 2000 logements sur les hauts de Lattes ! Comprenne qui pourra…

Au cours de ce débat Jean Noël Fourcade a clairement précisé sa position et démontré, s’il était nécessaire, sa maîtrise de dossiers.

Avec ce changement de cap aujourd’hui, on est en droit de se demander par quelle mouche le maire a été piqué. Grosse question, tout est possible.

Par contre il est sûr que le maire va se souvenir (et pas lui seulement) de ce Clash en Conseil Municipal, lui qui a préféré sonner opportunément le gong de fin de combat (qui a précipité la fin du Conseil), … avant d’être mis KO debout !