Lors du dernier Conseil Municipal les élus du groupe Aimons Lattes ont rappelé au Maire son refus de permettre à son opposition une libre expression démocratique. Ceci pour  avoir refusé la parole aux intéressés et aux élus lors de la présentation en deuxième partie de la séance publique de ses  derniers projets urbanistiques ! A savoir les constructions du Tinal à Maurin et toujours son projet pharaonique des “Hauts de Lattes”. Le maire lors de cette  séance publique  avait en première partie évoqué largement  les règles urbanistiques en général, puis  avait laissé la parole à la salle.

Mais tel ne fut pas le cas par la suite lors de la deuxième partie : il a mis fin à la présentation après la dernière image  se gardant bien de laisser la parole aux participants et encore moins à son opposition.

Très bel exemple de celui qui se targe d’être  à la tête d’un groupe “monstre de démocratie”. Le même vient d’inventer “la démocratie non participative”…. !

Son opposition n’est pas surprise, car depuis longtemps il lui refuse toute participation aux commissions municipales (sauf bien sûr celle pour laquelle  il est contraint par la loi…), mais cette fois  il s’est  largement dépassé, au delà de ce qu’il a su faire  ! Donc son opposition, en réaction, lors du conseil municipal a refusé de participer totalement aux votes des affaires communales.

Cela dit comme il a été question du PLH (Plan Local de l’Habitat) où Lattes est très impacté, Jean Noël Fourcade a fait par de ses observations dont vous pourrez prendre connaissance en cliquant sur le lien ci dessous :

PLH ET Mixité

La loi nous impose un pourcentage de logement sociaux et le PLH, pour rattraper le grand retard lattois, accentue encore la pression : c’est la gestion très court terme du maire, sans aucune vision long terme !  Permettre une mixité harmonieuse c’est l’objectif développé par Jean Noël Fourcade dans ses recommandations.